Lakshmî la Prospérité

LAKSHMÎ : DÉESSE DE LA FORTUNE ET DE LA PROSPÉRITÉ

 

lakshmi

La déesse Lakshmî est la fille de l’océan. Elle est l’une des seize merveilles sorties l’océan de lait, lorsque les dieux et les démons le barattèrent pour trouver le nectar d’immortalité. Face à l’incomparable beauté de cette déesse qui rayonnait dans les trois mondes, le dieu Vishnu la prit pour épouse.
La déesse Lakshmî préside à la richesse et à la fortune ; elle représente le bon karma, le pouvoir, le luxe, la beauté, la fertilité et la chance. Elle incarne tout ce qu’il possible d’espérer pour satisfaire les désirs et les plaisirs de la vie, voire l’inimaginable providence. Elle est la grande énergie sakti de Vishnu, éternellement prospère. Elle ouvre la voie de la réalisation matérielle et spirituelle, donnant ainsi l’accès à la connaissance intérieure en vue de la libération des liens qui retiennent prisonnier de ce monde. Car la plus grande richesse qu’un homme puisse posséder n’est-elle pas les plus grandes qualités et mérites qu’il acquiert au fil de sa vie ? Lakshmî est la Déesse Originelle, aspect prééminent de la divinité, médiatrice divine, sans laquelle on ne peut approcher Narâyâna, source de toute réalité.

Appelée aussi  Srî  la beauté, elle en symbolise sa lumière. Elle est encore le suprême pouvoir d’assouvir la soif de sécurité et de frustration matérielle que l’homme expérimente tôt ou tard dans sa vie. La richesse n’est pas uniquement synonyme de biens matériels ; elle est aussi la prospérité spirituelle par l’ascèse, les valeurs morales et les comportements les plus nobles et purs de la vie.

Laskhmî accompagne Vishnu quand il s’incarne sur terre sous la forme davatara : elle est alors Sita lorsqu’il est le dieu Râma, ou bien Rukminî lorsqu’il prend la forme de Krishna. Elle est aussi vénérée en tant que Mahâlakshmî,  la grande déesse de la fortune affichant ainsi son immense pouvoir sur le devenir des formes et des actes dans les mondes. Le chant ou la récitation quotidienne de l’hymne, Srî Mahâlakshmî Ashtakam Stotram qui est lui dédié, apporte richesse matérielle et spirituelle à son dévot, s’il est récité avec amour et dévotion.

La déesse Lakshmî est adorée dans chaque maison avec assiduité. La fête des lumières appelée Divapalî est célébrée chaque année dans toute l’Inde. Les petites lampes en terre cuite sont allumées dans chaque pièce des maison à la tombée de la nuit pour maintenir la présence lumière divine malgré l’obscurité.

Il est particulièrement bénéfique de répéter les mantras de cette déesse chaque vendredi, tôt le matin, au minimum 108 fois tout en méditant sur sa splendide forme.

Lakshmî est représentée avec quatre bras, assise ou debout sur un lotus flottant sur l’océan de lait, entourée de deux éléphants célestes qui l’aspergent d’eau pure. Ses deux mains supérieures tiennent un lotus, symbole de pureté tandis que ses deux mains inférieures font les gestes de bénédiction et de protection pour ses adorateurs.

Couleur associée : Rose-fushia et jaune
Jour de vénération : le Vendredi
Planète associée : Vénus
Offrandes : pièce de monnaie ou d’autres symboles de richesse, fleurs de lotus et tiges fraiches de jus de canne à sucre – Fleurs de couleur rose ou fushia

Représentation
Lakshmî est traditionnellement représentée avec quatre bras, assise ou debout sur un lotus flottant sur l’océan de lait. Éternellement jeune, son teint est couleur de l’or. Elle est entourée d’un ou plusieurs éléphants immergés dans l’eau, qui témoignent de son immense savoir et de sa haute sagesse.

 


 

 

 

Subpages