Ahoī aṣṭamī vrat

AHOĪ AṢṬAMĪ VRAT

Observances pour la déesse Ahoī

  aoi-ahstami-vrat-image

 Dimanche 23 octobre 2016

 Appelée Ahoī aṣṭamī et Ahoī aṣṭamī vrat, cette observance du 8e jour de la quinzaine sombre du mois de Kārtika, est l’occasion pour toute les mères, particulièrement celles qui ont le bonheur d’avoir un ou plusieurs fils, de demander à la déesse Ahoī de le (les) protéger et de leur  accorder le bien-être, la prospérité, le bonheur et la longévité. Les femmes qui n’ont pas encore de fils  doivent suivre ce vrat pour en avoir un. Enfin celles dont le fils n’est pas encore marié peuvent aussi accomplir ce vrat pour lui permettre de trouver une bonne épouse et qu’il soit lui-même père d’un fils.

 Ahoi vrat kathā

Il y a bien longtemps, vivait un commerçant qui avait sept fils. Les fêtes de Dīvalī approchaient et son épouse,  comme à l’accoutumé, se rendit dans la forêt pour prendre de la bonne terre et de l’argile pour réparer la maison et la purifier. Malheureusement, quand elle prit la terre avec sa pelle, elle blessa à mort un bébé porc-épic sans le voir. Le petit mourut sur le champ et l’épouse du commerçant en fut très attristée.  proc-epic

Le temps passa et comble du destin, les sept fils de ce couple trouvèrent la mort les uns après les autres, frappés par une mystérieuse maladie. Inconsolable, elle ne comprenait pas pourquoi son cœur devait subir tant de douleur. En l’espace d’une année, l’épouse perdit ses sept enfants ; elle ne voyait sur elle qu’obscurité et malédiction et en parla à une voisine Cette dernière lui demanda si elle avait commis de graves fautes car cette situation ne pouvait résulter que d’un mauvais karma commis dans cette vie ou dans ses précédentes. L’épouse du commerçant lui avoua qu’elle avait ôté la vie d’un petit porc-épic il y avait un an de cela mais de manière fortuite qu’elle n’avait jamais pu oublier.

La voisine lui conseilla de pratiquer le Ahoī aṣṭamī vrat en dessinant une mère porc-épic avec son petit et de vénérer la déesse Bhagavatī afin qu’elle soit pardonnée pour ce crime. Elle jeûna pendant une journée et pria pour la libération de ce mauvais karma jusqu’à ce que la lune apparaisse dans le ciel. Elle fit l’offrande d’eau à la lune et de nourriture à son entourage et rompit son observance. Quelques mois plus tard, le destin s’ouvrit pour elle et à nouveau, elle eut la joie de mettre au monde sept beaux fils par la grâce de la déesse car sa prière avait été exaucée.

Ahoī vrat viddhi

Le matin, à l’aube, après avoir pris un bain et mis un sarī, installez votre autel dans lequel vous placez une image de la Déesse Ahoī  ou une image qui symbolise cette observance où figurent les sept fils et belles filles de l’histoire. Vous pouvez aussi dessiner sur le sol un mandala à huit pétales de lotus, coloriés à l’aide de huit poudres de différentes couleurs. En son centre, dessinez un porc-épic avec son petit pour rappeler celui de notre histoire.

Face à votre autel, prenez place à même le sol sur un petit tapis en āśana. Allumez une lampe de ghī et méditez sur la puissance du divin devant ce petit temple que vous venez d’édifier. Dites ensuite le sakalpa, l’engagement formel, par lequel vous allez suivre cette observance jusqu’à la tombée de la nuit, sans prendre de nourriture ou, sans prendre ni eau ni nourriture, selon votre choix. Précisez votre but à savoir : la protection de vos enfants ou l’espoir d’en avoir et demandez à la déesse Ahoī de vous aider à respecter cet engagement jusqu’au crépuscule.

« O mère Ahoī , je garde ce jeûne de cette aube jusqu’au crépuscule pour la santé, la chance et la  longue vie de mon fils ou pour avoir un fils. Ô Mère donne-moi l’énergie pour arriver au bon terme de cette observance.

Pour les femmes qui n’ont pas d’enfants, disposez quatre galettes puri que vous placez dans une assiette devant la déesse et du halva en sept endroits différents. Versez l’eau dans un pot en terre kora karava que vous garderez à l’intérieur toute la journée. Quand la lune et les étoiles brilleront dans le ciel, vous accomplirez l’arghya à la lune, l’offrande de l’eau, puis vous célébrerez l’āratī de Ahoī mātā. Offrez des fruits et des mets sucrés à la déesse. Pour celles qui désirent un enfant offrez à votre  belle mère un sarī et des puri et demandez sa bénédiction en touchant ses pieds, ceux de votre beau père et ceux des anciens de la famille. Pour celles qui sont déjà mères, le jeûne sera rompu une fois l’eau placée dans les mains de leur enfant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ahoî Mâtâ Âratî