VASANT NAVARATRĪ DURGᾹ PŪJᾹ 2022

PANDIT VISHWANATH SHASTRI et l’Association DHARMA SANGH fêtent les VASANT NAVARTRĪ, neuf jours dédiés à la déesse DURGᾹ :

du Samedi 2 au dimanche 10 Avril 2022

La fête de Durgā Pūjā ou Navarātrī de Printemps célèbre la gloire des neuf nava nuits rātrī de la déesse Durgā. Ce sont neuf jours et neuf nuits en l’honneur des manifestations (ou neuf formes) incarnées par cette déesse adorée en tant que Mère Divine, qui sauve ses adorateurs des grands démons de la souffrance.

Grande purificatrice, elle accorde la libération de toutes les servitudes et de toutes les formes de souffrance. Les Navarātrī sont célébrées jusqu’à quatre fois par an et celles que nous célébrons à partir du 2 avril 2022 sont appelées Vasant Navarātrī. Elles débutent le premier jour de la quinzaine claire śuklapakṣa, juste après la nouvelle lune du mois indien de Caitra (mars-avril) et commémorent notamment la victoire de Durgā sur le grand démon Mahisāsura, le démon à tête de buffle.

Programme de la fête des Vasant Navarātrī
DURGᾹ PŪJᾹ AU TEMPLE DE PARIS
Du samedi 2 au dimanche 10 Avril 2022

. Samedi 2 Avril 2022 à partir de 17h30

Jour d’ouverture des Navarātrī : bhajans, kirtans suivis d’un enseignement sur cette fête ainsi que la célébration de la pūjā et de l’āratī de Durgāpar le Pandit Vishwanath Shastri.

&

. Du dimanche 3 au samedi 9 Avril 2022 à partir de 18h00 

Chaque soir, vénération de la déesse Durgā : bhajans, kirtans suivis d’un enseignement sur Durgā ainsi que la célébration de la pūjā et de l’āratī de Durgāpar le Pandit Vishwanath Shastri.

&

. Dimanche 10 Avril 2022 toute la journée à partir de 9h00

Dernier jour et clôture des Vasant Navarātrī et jour de Rām Navamī : bhajans, kirtans suivis en fin de journée de la célébration de la grande DURGᾹ PŪJᾹpar le Pandit Vishwanath Shastri.

Holī : Fête des couleurs et du printemps

Jour de Holī : vendredi 18 mars 2022

Holī, la fête des couleurs, célèbre le passage de la fin de l’hiver et du début du printemps qui a lieu au le jour de la pleine lune du mois indien de Phālguna (février-mars).  C’est avant tout la fête du printemps, du renouveau et de l’amour.

Fêtée à Dharma Sangh : DIMANCHE 20 MARS 2022
A partir de 14h30, bhajans, Kirtans et
Holī pūjā vers 17h30

La fête de Holī trouve son origine dans la mythologie hindoue. Hirayakapiśipu, était le roi des démons. Il était fier et orgueilleux et ne parvenait pas à empêcher son fils Prahlāda de vénérer chaque jour le Dieu Viṣṇu et de réciter ses noms divins. Craignant pour l’avenir de son royaume, le roi voulut tuer son fils à plusieurs reprises, mais sans succès. Un jour, il le défia avec la complicité de sa sœur, la démone Holikā qui ne craignait pas le feu. Celle-ci poussa son neveu dans le feu et mourut finalement dans le brasier, tandis que Prahlāda, pour avoir invoqué avec loyauté et dévotion Viṣṇu, fut sauvé. Holikā a ainsi donné son nom à la fête.

Les festivités liées à Holī durent jusqu’à une semaine dans certaines parties de l’Inde.  Pendant les jours qui précédent cette fête, on célèbre aussi la victoire de Kriṣṇa sur la démone Pūtanā. Cette fête a une dimension symbolique car elle réunit tout le monde. Les gens dansent, chantent, se lancent des poudres de toutes les couleurs et de l’eau colorée durant toute la journée de Holī. Toutes les barrières sociales, les castes, les hommes et les femmes sont égaux. Cette arrivée du printemps est aussi l’occasion de pardonner à ses ennemis, de montrer et manifester tout son amour à ses proches et à ses amis. Le soir venu, après la fête, les gens visitent leur famille, leurs amis pour partager un repas, échanger des vœux et des cadeaux.

MAHᾹŚIVARᾹTRĪ : la Grande Nuit de ŚIVA

Śiva est le troisième des trois grands dieux de la tradition de l’Inde qui veillent au bon fonctionnement des mondes. Brahmā est le Créateur, Viṣṇu le Protecteur et Śiva est le Destructeur qui assure le renouvellement et l’éternité de la vie. Il est en cela le Premier des dieux, le Grand maître du Temps, Mahākāla, régissant des cycles gigantesques de création ainsi que la vie de toutes les créatures. Certes, il détruit mais il protège tout à la fois. La fin qu’il annonce n’a de sens que parce qu’elle est conforme au plan divin. Elle se révèle comme une nouvelle étape dans la vie, un nouveau chemin, un nouvel espoir.

Mahāśivarātrī la Grande Nuit de Siva fête les hauts pouvoirs du Lingam, de Śiva, l’époux de la déesse Pārvatī, le père bénéfique de la famille et le yogi-ascète absorbé dans la méditation.

Plus…
la fête de Mahāśivarātrī – la Grande Nuit
MahāśivarātrīŚiva Maître du Temps, de la destruction…
Mahāśivarātrī et signes astrologiques

Programme de la fête de Mahāśivarātrī au temple de Paris

Mardi 1er mars 2022 : TOUTE LA JOURNÉE
ET
Dimanche 6 mars 2022 : A PARTIR DE 15H30
bhajans, kirtans et Ᾱratī , suivis d’un enseignement sur cette fête et de la célébration d’une pūjā par le Pandit Vishwanath Shastri

DHARMA SANGH : 18 Rue des petites écuries 75010 Paris – 01 40 22 03 41
(Métro Château d’Eau ligne 4 ou Métro Strasbourg St-Denis Lignes 4 et 9).

Vasant pancamī

Nous célébrons dimanche 6 février 2022

VASANT PANCAMĪ
Fête de la naissance de la déesse SARASVATĪ

Sarasvatī est la déesse de la Connaissance et son époux est Brahmā le Créateur des monde. Elle est la source de toute érudition : elle écarte naturellement toute obscurité, celle de l’ignorance l’antithèse de la connaissance. En Inde, elle est priée par les enfants, les adolescents et les étudiants. Sarasvatī est une déesse apaisante, emplie de paix et de douceur qui nourrit la créativité et la sensibilité des artistes musiciens, peintres et des écrivains. Plus sur Vasant pancamī

Programme de la fête de Vasant pancamī au temple de Paris

A partir de 17h30, bhajans, kirtans et Ᾱratī , suivis d’un enseignement sur cette fête et de la célébration d’une pūjā par le Pandit Vishwanath Shastri.

DHARMA SANGH : 18 Rue des petites écuries 75010 Paris – 01 40 22 03 41
(Métro Château d’Eau ligne 4 ou Métro Strasbourg St-Denis Lignes 4 et 9).P

KᾹL BHAIRAVA JAYANTĪ

Fête de la Naissance de Bhairava
SAMEDI 27 NOVEMBRE 2021

Bhairava est une forme puissante créée par le dieu Śiva qui atteste de son haut pouvoir de destruction. Il est l’un de ses gaṇa le plus puissant. Le nom Bhairava signifie « Celui qui enlève la peur au point de se sentir protégé ». Dans le langage courant il est appelé Bhairo ou encore Bhairo Baba. Un autre nom lui est attribué Svāna « Celui qui conduit le chien ».
Plusieurs récits apportent un éclairage sur sa personnalité et ses fonctions, dont l’un parle d’un grand combat qu’il livra au démon Andhaka. Blessé par ce dernier au cours d’une bataille, le dieu Śiva n’hésita pas à faire sortir d’une plaie de son propre corps huit terribles formes différentes appelées Bhairava qui s’installèrent chacune dans une direction de l’espace, accompagnées de leur énergie, śakti, que sont les aṣṭa mātrikā . Il put ainsi se libérer de l’emprise de ce démon qui, jusqu’alors, était demeuré invincible.

En Inde, la présence de Bhairava  dans les temples et à l’entrée des villages indique que le lieu est sous haute protection car ce dieu y veille tout particulièrement. Bhairava est aussi adoré pour :
. la guérison des maladies du corps ;
. vaincre les grands obstacles de la vie ;
. palier au rayonnement négatif de la planète Mangal-Mars lorsqu’elle est mal placée dans un thème ainsi que celui des nœuds lunaires nord et sud Rāhu et Ketu, quand quand ils sont hostiles dans un thème astrologique ;
. contrer toutes les formes de magies noires ainsi que toute autre manifestation de grande négativité ;
. les hauts pouvoirs spirituels siddhi qu’il peut accorder en qualité de Maître des Yogis tantriques.



Représentation
Bhairava siège sur le chien divin, se pare de serpents, de têtes de morts ou de crânes. S’il est souvent représenté avec quatre bras, il peut en avoir jusqu’à dix. Il a l’apparence d’un jeune garçon ou d’un jeune homme à la peau noire. Il porte le Triśūla, le trident emblème de Śiva, une épée ainsi qu’une tête coupée.

Jours d’observances

– Le huitième jour lunaire de la quinzaine sombre du mois de Mārgarśirsa commémore sa naissance ; il est appelé Mahā Kāl Bhairo Jayantī et sa vénération est désignée sous le terme Kālāṣṭamī.
– Les jours de aṣṭamī , le huitième jour lunaire de chaque quinzaine sombre des mois de l’année indienne.

Vénération de Bhairava

Réveillez-vous tôt le matin (au lever du Soleil de préférence), prenez un bain, revêtez des vêtements propres et adressez vos prières à Śiva-Bhairava et révérer aussi sa monture en offrant du lait et des roṭī à un ou plusieurs chiens. Si vous observez un jeûne, ne le rompre qu’après le coucher du Soleil. 
Les samedi et dimanche sont les jours dédiés pour prendre son darśan dans le temple. Etant une divinité de la nuit, sa pūjā est célébrée à minuit ou a trois heures du matin.

Le mantra de Bhairava est récité 108 fois (minimum) les jours de Kālāṣṭamī
Om vaṭuka bharavāya namaha |

La récitation de ce mantra écarte les maladies et accorde une longue vie aux enfants.

Trois types d’offrandes :
tamasiques
rajasiques
et sattviques
sont présentées par les prêtres devant son effigie.

VOICI LES PRINCIPALES OFFRANDES QUE VOUS POUVEZ APPORTER DANS LE TEMPLE :

Noix de coco, sindhur, huile de moutarde, huile de jasmin, huile de sésame, galettes et beignets bada (à base de dal tumeric noir), raisins secs, sésame, un tissu noir. Ce dieu apprécie particulièrement l’offrande de fleurs de Jasmin.

LE JOUR DE MAHᾹ KᾹL BHAIRO JAYANTĪ

Portez à votre cou ou à votre poignet un fil noir que le prêtre aura préalablement déposé devant la statue de Bhairava pour le bénir, et que vous garderez comme protection pendant 21 jours, au minimum.

BHAIRAVA JAYANTĪ

vatuka

Nous célébrons ce samedi 27 novembre 2021

BHAIRAVA JAYANTÎ
la fête de la naissance du dieu Bhairava

Le dieu Bhairava est la forme la plus dure et terrible du dieu Shiva. Son nom signifie « Celui qui ôte la peur jusqu’à se sentir pleinement protégé ». Il est aussi appelé Kal Bhairava « le Seigneur du Temps » car il est le Temps en tant que destructeur des énergies négatives. Ses adorateurs l’appellent aussi Bhairo Baba.
A l’origine, il est une création de Shiva issue de son propre corps, tout en étant un dieu à part entière, vénéré le huitième jour de la quinzaine sombre de la Lune.
En Inde, il est prié pour se libérer des grandes difficultés, particulièrement celles liées aux problèmes administratifs, aux procès ainsi qu’aux souffrances provenant d’ennemis.
En astrologie indienne, Bhairava est le Maître de Śani, la planète Saturne, de Rāhu et de Ketu les nœuds nord et sud de la lune. Par sa vénération, les effets redoutables de ces planètes, dites maléfiques, sont adoucis voire contrés. Bhairava accorde également la grâce de soulager des maladies.

Programme de la fête de Bhairava Jayantî au temple de Paris 

A partir de 17h30, bhajans, kirtans et Âratî, suivis d’un enseignement sur cette fête et de la célébration d’une pûjâ par le Pandit Vishwanath Shastri.

DHARMA SANGH : 18 Rue des petites écuries 75010 Paris – 01 40 22 03 41
(Métro Château d’Eau ligne 4 ou Métro Strasbourg St-Denis Lignes 4 et 9).

Plus sur cette fête

Dîvalî Muhûrta

JOUR DE DĪVALĪ : JEUDI 4 NOVEMBRE 2021
Fête de la Déesse Lakṣmī et de la Lumière

 MUHŪRTA, moments très favorables de cette journée

  • allumer les lampes dans la maison : entre 16h45 et 18h05
  • célébrer Lakṣmī Pūjā, réciter son mantra ou débuter une sādhanā :
    à partir de 19h20 et à partir de 0h40 le 5 novembre 2021

 

 
 

DĪVALĪ – LAKSMĪ ET KᾹLĪ PŪJᾹ

PANDIT VISHWANATH SHASTRI et l’association DHARMA SANGH vous souhaitent en ce jeudi 4 novembre 2021 :

une belle et joyeuse fête de Dîvalî

la fête des lumières au cours de laquelle Mahâ Lakshmî Pûjâ est célébrée, en l’honneur de la déesse Lakshmî, l’épouse du Dieu Vishnu, déesse de la lumière, de la richesse, et de la prospérité.

C’est le 3ème des 5 jours de la fête de Lakshmi et il célèbre le grand retour du dieu Rama, une incarnation du dieu Vishnu, de son royaume ” Ayodhya ” après un exil de 14 ans. Ce jour est aussi celui de la naissance de la déesse Kâlî.

Plus sur la fête de Dîvalî…

Dusseharā – La victoire de Rāma

Pandit Vishwanath Shastri et l’Association Dharma Sangh

vous souhaitent, en ce dixième jour des Navarātrî, une heureuse et joyeuse fête de Dusseharā .

Célébrée lors de la quinzaine claire du mois indien āshvina (septembre-Octobre), Dusseharā signifie en sanskrit « enlever les dix défauts ». Cette fête commémore le jour de la victoire du dieu Rāma sur le démon à dix têtes Rāvana et l’anéantissement de son armée entière. C’est dans la grande épopée du Rāmāyana que la vie de Rāma, septième avatar du dieu Vishnu, grand souverain et époux de la déesse Sītā est contée. Cette fête, très populaire dans le Nord de l’Inde, est un rappel du cheminement spirituel de l’homme et de son combat pour vaincre les dix sens qui le maintiennent dans l’illusion de l’incarnation terrestre.

En ce jour, les adorateurs de Durgā et de Rāma visitent les temples, prient, font des offrandes, et récitent les textes du Rāmyāna relatifs à la victoire de ce grand dieu sur le démon Rāvana.

VASANT NAVARᾹTRĪ 2021

NAVARᾹTRĪ D’AUTOMNE
Les 9 jours dédiés à la déesse Durgā

DU JEUDI 7 OCTOBRE 2021 AU JEUDI 14 OCTOBRE 2021

VENDREDI 15 OCTOBRE : Fête de la victoire de Rama – Vijayadaśamī

Moment Favorable pour l’installation du pot :

JEUDI 7 OCTOBRE 2021 de 17h55 à 20h50

En cas d’impossibilité de le faire sur cette tranche-horaire,
posez alors votre pot entre 20h50 et 22h25

Plus sur la fête des Navaratrī