PERIODE DE DĪVALĪ 1er jour

DĪVALĪ – DĪPᾹVALĪ

Fête de la Lumière  – Fête de la Déesse Lakṣmī

Le Hindi l’appelle Dīvalī, la petite lampe et le Sankrit Dīpāvalī à travers l’union de deux mots dīpā, la lampe et avalī la rangée. Littéralement, Dīpāvalī est la ligne, la rangée de lumières, comme une guirlande constituée de toutes les petites lampes du monde réunies et allumées dès la tombée de la nuit dans les temples et les maisons.

La fête de Dīvalī se déroule en réalité sur cinq jours car elle est étroitement liée à d’autres fêtes du calendrier hindou qui commémorent des évènements où la lumière trouve toujours le chemin de la victoire sur l’obscurité. Célébrée dès la tombée de la nuit, Dīvalī est l’une des plus belles fêtes de l’Inde, celle dédiés à Mahālakṣmī, la grande Déesse Lakṣmī dont les huit manifestations incarnent les huit aspects de la richesse auxquels les êtres humains peuvent accéder.

PREMIER JOUR : Vendredi 1O novembre 2023

DHAN TERAS / DHANVANTARI JAYANTĪ : Naissance de Dhanvantari

Le deuxième jour Hanum

Dhanvantari nous rappelle ainsi une grande vérité que l’on ne doit jamais oublier : avant toutes les autres richesse, celle du corps est la première que l’on possède et que l’on se doit de conserver.

Cette fête marque également le renouvellement, l’espoir, celui d’un nouveau jour pour débuter une action, d’une nouvelle période de vie ou d’une guérison. Il est par conséquent d’usage de se défaire de ses vieux vêtements pour en acheter des neufs, de se procurer de nouveaux objets, de la nouvelle vaisselle et des bijoux. Les maisons sont nettoyées de fond en combles de même que les boutiques pour un nouveau départ et de nouveaux projets. Les commerçants considèrent ce jour comme celui d’une nouvelle année.

Des pūjā sont célébrées en l’honneur du dieu Kubera, le Maître-Gardien des trésors et Banquier des mondes divins. Il est représenté avec un ventre proéminent. En tant que Régent de la direction nord des mondes, il est de bon augure de placer ou ranger ses biens les plus précieux dans cette direction pour les protéger.

YAMA DĪPAM : LA LAMPE POUR YAMA

Des lampes sont également allumées pour Yama, le Dieu de la mort, en mémoire du fils du roi Hima qui, selon les astrologues, avait été condamné à mourir par la morsure d’un serpent le quatrième jour après la célébration de son mariage. Pour rien au monde, sa jeune épouse ne voulait accepter cette fatalité. Refusant de perdre son mari, elle veilla sur lui tout la nuit en allumant des milliers de lampes. Elle empila à l’entrée de la porte ses richesses composées de vaisselle et de bijoux en or et argent qui scintillaient de mille feux. Lorsque le serpent de la mort arriva devant la porte, il fut ébloui et envouté par le trésor et les chants de la femme. Enivré, il les écouta toute la nuit puis repartit, oubliant de prendre la vie du mari. Depuis cette nuit-là, toutes les prières s’élèvent pour que la mort n’entre pas dans les maisons. Ces prières sont tout particulièrement dédiées à Yama Rāj, le Seigneur de la Mort, afin qu’il n’emporte pas la vie des hommes.

ALLUMEZ UNE LAMPE POUR LE DIEU DE LA MORT
APRÈS 18H00
ET PLACEZ-LA EN DIRECTION DU SUD
n

Le deuxième jour est appelé Choti Divalī, le petit Divalī. des lampes sont allumées et des pūjā célébrées à la tombée de la nuit en mémoire de l’anéantissement du démon Narakāsura. Cette fête est appelée Naraka caturdaśī, naraka signifiant l’enfer et caturdaśī (ou chaudas) quatorzième jour. Elle fait référence au jour et à la nuit où Kṛṣṇa, huitième avatar du Dieu Viṣṇu, mit un terme à la tyrannie de ce terrible démon. Ce dernier avait pourchassé de nombreux êtres célestes et kidnappé 16 000 jeunes femmes des mondes divins. Kṛṣṇa, avec l’aide précieuse de son épouse Satyabhama (qui lui porta le coup final) et de l’oiseau céleste Garuḍa livèrent un grande bataille contre Narakāsura et le tuèrent. Ce deuxième jour célèbre une fois de plus la victoire du bien sur le mal, de la lumière éternelle et du retour de la justice divine.

DEUXIÈME JOUR : Samedi 11 novembre 2023

NARAKA CATURDAŚĪ

Le deuxième jour est appelé Choti Divalī, le petit Divalī. des lampes sont allumées et des pūjā célébrées à la tombée de la nuit en mémoire de l’anéantissement du démon Narakāsura. Cette fête est appelée Naraka caturdaśī, naraka signifiant l’enfer et caturdaśī (ou chaudas) quatorzième jour. Elle fait référence au jour et à la nuit où Kṛṣṇa, huitième avatar du Dieu Viṣṇu, mit un terme à la tyrannie de ce terrible démon. Ce dernier avait pourchassé de nombreux êtres célestes et kidnappé 16 000 jeunes femmes des mondes divins. Kṛṣṇa, avec l’aide précieuse de son épouse Satyabhāmā (qui lui porta le coup final) et de l’oiseau céleste Garuḍa livra une grande bataille contre Narakāsura et le tuèrent. Ce deuxième jour célèbre une fois de plus la victoire du bien sur le mal, de la lumière éternelle et du retour de la justice divine.

HANUMN JAYANTĪ – KALĪ CHAUDAS

La tradition rappelle que la nuit (Kālī) de caturdaśī (Chaudas), les énergies destructrices et négatives sont très puissantes dans l’univers et que, pour s’en prémunir, des pūjā sont célébrées dans certaines régions de l’Inde en l’honneur du Dieu Hanumān. D’abord, parce que le grand jour de Divalī, en l’honneur de la Déesse Lakṣmī (voir le troisième jour ci-après), commémore la joie du peuple de la cité d’Ayodhya, attendant impatiemment le retour du roi et souverain Rāma en exil depuis quatorze années. Rāma, avec l’aide d’Hanumān et de son frère Lakṣman, avait mis fin au règne tyrannique du démon Rāvaṇa. En retour de son grand dévouement, Rāma demanda à ses propres fidèles de toujours vénérer Hanumān avant lui pour ouvrir leur chemin.
Kalī Chaudas est donc un prélude à la grande fête de Dīvalī, célébrée le jour suivant. Hanumān est donc vénéré en raison de sa grande dévotion, de son courage, comme de sa place privilégiée et proche des humains. Il les protège de leurs souffrances, car lui seul a aussi le pouvoir d’intercéder auprès de Śani-Saturne, l’astre maléfique, pour alléger leur karma. Il a le pouvoir de chasser les mauvais esprits et les hautes puissances négatives
Comme la Déesse Kālī. Cette dernière est aussi vénérée ce jour comme l’énergie féminine destructrice divine qui s’est tenue près de Krisna et qui a permis de vaincre Narakāsura.
Au coucher du soleil, après avoir pratiqué ablutions et prières, il est de coutume d’offrir une petite lampe et des sucreries à toutes ces divinités et de célébrer leur pūjā .

CARTURDAŚĪ DÉBUTE LE
11 NOVEMBRE 2023 A 9h25
ET SE TERMINE LE 12 NOVEMBRE 2023 à 10h15

(Heure de Paris)

TROISIÈME JOUR : Dimanche 12 novembre 2023



MUHŪRTA – MOMENTS FAVORABLE DE DĪVALĪ
de 17h30 à 19h00 pour allumer les lampes dans la maison.
de 0h06 jusqu’à 2h51 (nuit du 12 au 13 novembre 2023)
pour célébrer Laksmī Pūjā, réciter son mantra ou débuter une sādhanā

Le troisième jour est celui de Lak pūjā, jour propice de vénération de la déesse pour solliciter sa bienveillante générosité en prospérité matérielle et spirituelle. Car Lak veille sur la lumière du monde afin que l’obscurité ne triomphe jamais et que le mal n’ait jamais prise sur le bien. En ce jour de nouvelle lune amāvasyā où la nuit est totale, les petites lampes de Divalī s’allument dès le crépuscule pour montrer que la lumière est toujours là, quelles que soient les circonstances. Des offrandes sont faites à Lak et au Dieu Gaṇeśa, « le seigneur des obstacles ». Les commerçants les vénèrent tous deux pour leurs affaires. Dans les maisons, à la tombée de la nuit, les petites lampes scintillent dans toutes les pièces. Des bâtiments officiels aux boutiques, des maisons aux petites huttes des villages, tous sont redessinés par la lumière d’une multitude de petites lampes d’argile placées sur leur contour. Il n’est pas une seule maison où ne brille une petite flamme. Dans la nature, près des rivières, autour des arbres, la lumière prend place. Les petits gâteaux, les confiseries abondent et sont offerts à tous : famille, voisins, enfants, vieillards, mendiants… Ce jour commémore aussi la joie du peuple de la cité d’Ayodhya, attendant impatiemment le retour de leur roi et souverain Rām en exil depuis quatorze années. Cette joie, après une si longue absence, prend corps dans une multitude de petites lampes placées sur son chemin et dans toute la ville pour lui indiquer la voie qui mène à son royaume. Sa victoire sur le démon à dix têtes Ravāna atteste de la puissance de la lumière sur l’obscurité, des qualités divines sur celles de l’ombre. »

QUATRIÈME JOUR : lundi 13 novembre 2023

La fête de Govardhan pūjā , également connue sous le nom d’Annakut Govardhan pūjā, a lieu le quatrième jour de Dīvalī, le premier jour du mois lunaire Kārtika, en octobre ou novembre selon le calendrier grégorien. Cette fête consiste en l’offrande de nourriture en commémoration de la libération du peuple de Vraja par le Dieu Kṛṣṇa qui, dans son enfance, a soulevé avec son petit doigt la colline de Govardhan pour protéger les habitants de Vraja de la colère d’Indra. En effet, Kṛṣṇa leur avait demandé de ne plus offrir de culte à Indra, le Dieu des dieux et grand souverain de la pluie, pour protéger leurs cultures. Krishna remit en question cette tradition non pas par hostilité envers Indra, mais pour enseigner à ce peuple que la véritable dévotion réside dans la reconnaissance de la divinité omniprésente dans la création ; que son inégalable générosité et l’importance de vivre en harmonie avec la Nature étaient la source de la prospérité. Il leur demanda d’adresser toutes leurs prières au Mont Govardhan qui leur fournissait en réalité toutes les ressources dont ils avaient besoin (la terre, les plantes, le bétail…). Indra ne le supporta pas et, dans un accès de colère, fit tomber des pluies torrentielles sur Vrindavan pour punir les habitants de ne pas l’avoir adoré. En réponse, le jeune
Kṛṣṇa souleva le Mont Govardhan avec le petit doigt de sa main gauche pour protéger le peuple et le bétail. Il resta dans cette position pendant sept jours, offrant ainsi un abri aux résidents jusqu’à ce que la colère d’Indra s’apaise et que les pluies se calment. Pour les dévots de Kṛṣṇa, il est de coutume de faire le Govardhan Parikrama qui consiste à faire le tour de cette colline en signe de révérence.
Kṛṣṇa est particulièrement vénéré ce jour-là : des fleurs, des fruits et d’autres présents lui sont offerts à l’occasion de grandes Pūjā en son honneur. Une grande quantité de plats, sucrés et salés, représentant une montagne de nourriture sont soigneusement arrangés pour recréer une présentation visuellement impressionnante de cet évènement.

Cette fête est également désignée sous le nom d’Annakutā, surtout à Varanasi, où la statue d’or de la Déesse Annapurnā, la Dispensatrice de nourriture, est dévoilée et vénérée pour l’occasion pendant trois jours. Dans les temples, cinquante-six types de nourriture sont redistribués à tous ses adorateurs. Annapurnā est l’une des formes bienfaitrices de la Déesse Pārvatī à laquelle sont offertes des gerbes de blé fraîchement coupées. Elle est la Déesse régente de la ville de Kasī, autre nom donné à la ville de Varanasi (Bénarès), qui signifie la lumière.

CINQUIÈME JOUR : mardi 14 novembre 2023

COURS DE BHARAT NATYAM A DHARMA SANGH

RENTRÉE 2023



Professeur : SHALINI
https://triloka-danse.blogspot.com

REPRISE DES COURS
DE BHARAT NATYAM
DÉBUTANT ET AVANCÉ
JEUDI 21 SEPTEMBRE 2023
DE 19H à 20H30


« JOURNEE PORTE OUVERTE » BHARAT NATYAM
SAMEDI 16 SEPTEMBRE 2023
DE 10H30 A 12H00
Participation gratuite


Professeur : JYOTIKA
https://www.danse-indienne-paris.com

REPRISE DES COURS
DE BHARAT NATYAM
DÉBUTANT ET AVANCÉ
SAMEDI 23 SEPTEMBRE 2023
DE 17H A 18H30 ET DE 18H30 A 20H



Vasant pancamī

Nous célébrons Jeudi 26 et dimanche 29 janvier 2023

VASANT PANCAMĪ
Fête de la naissance de la déesse SARASVATĪ

Sarasvatī est la déesse de la Connaissance et son époux est Brahmā le Créateur des monde. Elle est la source de toute érudition : elle écarte naturellement toute obscurité, celle de l’ignorance l’antithèse de la connaissance. En Inde, elle est priée par les enfants, les adolescents et les étudiants. Sarasvatī est une déesse apaisante, emplie de paix et de douceur qui nourrit la créativité et la sensibilité des artistes musiciens, peintres et des écrivains. Plus sur Vasant pancamī

Programme de la fête de Vasant Pancamī au temple de Paris

A partir de 17h30, bhajans, kirtans et Ᾱratī , suivis d’un enseignement sur cette fête et de la célébration d’une pūjā par le Pandit Vishwanath Shastri.

DHARMA SANGH : 18 Rue des petites écuries 75010 Paris – 01 40 22 03 41
(Métro Château d’Eau ligne 4 ou Métro Strasbourg St-Denis Lignes 4 et 9).P

Dîvalî Muhûrta

JOUR DE DĪVALĪ : LUNDI 24 OCTOBRE 2022
Fête de la Déesse Lakṣmī et de la Lumière

 MUHŪRTA, moments très favorables de cette journée

  • allumer les lampes dans la maison : entre 18h04 et 19h05
  • célébrer Lakṣmī Pūjā, réciter son mantra ou débuter une sādhanā :
    à partir de 19h34 et à partir de 2h19 le mardi 25 octobre 2022.

Holī : Fête des couleurs et du printemps

Jour de Holī : vendredi 18 mars 2022

Holī, la fête des couleurs, célèbre le passage de la fin de l’hiver et du début du printemps qui a lieu au le jour de la pleine lune du mois indien de Phālguna (février-mars).  C’est avant tout la fête du printemps, du renouveau et de l’amour.

Fêtée à Dharma Sangh : DIMANCHE 20 MARS 2022
A partir de 14h30, bhajans, Kirtans et
Holī pūjā vers 17h30

La fête de Holī trouve son origine dans la mythologie hindoue. Hirayakapiśipu, était le roi des démons. Il était fier et orgueilleux et ne parvenait pas à empêcher son fils Prahlāda de vénérer chaque jour le Dieu Viṣṇu et de réciter ses noms divins. Craignant pour l’avenir de son royaume, le roi voulut tuer son fils à plusieurs reprises, mais sans succès. Un jour, il le défia avec la complicité de sa sœur, la démone Holikā qui ne craignait pas le feu. Celle-ci poussa son neveu dans le feu et mourut finalement dans le brasier, tandis que Prahlāda, pour avoir invoqué avec loyauté et dévotion Viṣṇu, fut sauvé. Holikā a ainsi donné son nom à la fête.

Les festivités liées à Holī durent jusqu’à une semaine dans certaines parties de l’Inde.  Pendant les jours qui précédent cette fête, on célèbre aussi la victoire de Kriṣṇa sur la démone Pūtanā. Cette fête a une dimension symbolique car elle réunit tout le monde. Les gens dansent, chantent, se lancent des poudres de toutes les couleurs et de l’eau colorée durant toute la journée de Holī. Toutes les barrières sociales, les castes, les hommes et les femmes sont égaux. Cette arrivée du printemps est aussi l’occasion de pardonner à ses ennemis, de montrer et manifester tout son amour à ses proches et à ses amis. Le soir venu, après la fête, les gens visitent leur famille, leurs amis pour partager un repas, échanger des vœux et des cadeaux.

MAHᾹŚIVARᾹTRĪ : la Grande Nuit de ŚIVA

Śiva est le troisième des trois grands dieux de la tradition de l’Inde qui veillent au bon fonctionnement des mondes. Brahmā est le Créateur, Viṣṇu le Protecteur et Śiva est le Destructeur qui assure le renouvellement et l’éternité de la vie. Il est en cela le Premier des dieux, le Grand maître du Temps, Mahākāla, régissant des cycles gigantesques de création ainsi que la vie de toutes les créatures. Certes, il détruit mais il protège tout à la fois. La fin qu’il annonce n’a de sens que parce qu’elle est conforme au plan divin. Elle se révèle comme une nouvelle étape dans la vie, un nouveau chemin, un nouvel espoir.

Mahāśivarātrī la Grande Nuit de Siva fête les hauts pouvoirs du Lingam, de Śiva, l’époux de la déesse Pārvatī, le père bénéfique de la famille et le yogi-ascète absorbé dans la méditation.

Plus…
la fête de Mahāśivarātrī – la Grande Nuit
MahāśivarātrīŚiva Maître du Temps, de la destruction…
Mahāśivarātrī et signes astrologiques

Programme de la fête de Mahāśivarātrī au temple de Paris

Mardi 1er mars 2022 : TOUTE LA JOURNÉE
ET
Dimanche 6 mars 2022 : A PARTIR DE 15H30
bhajans, kirtans et Ᾱratī , suivis d’un enseignement sur cette fête et de la célébration d’une pūjā par le Pandit Vishwanath Shastri

DHARMA SANGH : 18 Rue des petites écuries 75010 Paris – 01 40 22 03 41
(Métro Château d’Eau ligne 4 ou Métro Strasbourg St-Denis Lignes 4 et 9).

BHAIRAVA JAYANTĪ

vatuka

Nous célébrons ce samedi 27 novembre 2021

BHAIRAVA JAYANTÎ
la fête de la naissance du dieu Bhairava

Le dieu Bhairava est la forme la plus dure et terrible du dieu Shiva. Son nom signifie « Celui qui ôte la peur jusqu’à se sentir pleinement protégé ». Il est aussi appelé Kal Bhairava « le Seigneur du Temps » car il est le Temps en tant que destructeur des énergies négatives. Ses adorateurs l’appellent aussi Bhairo Baba.
A l’origine, il est une création de Shiva issue de son propre corps, tout en étant un dieu à part entière, vénéré le huitième jour de la quinzaine sombre de la Lune.
En Inde, il est prié pour se libérer des grandes difficultés, particulièrement celles liées aux problèmes administratifs, aux procès ainsi qu’aux souffrances provenant d’ennemis.
En astrologie indienne, Bhairava est le Maître de Śani, la planète Saturne, de Rāhu et de Ketu les nœuds nord et sud de la lune. Par sa vénération, les effets redoutables de ces planètes, dites maléfiques, sont adoucis voire contrés. Bhairava accorde également la grâce de soulager des maladies.

Programme de la fête de Bhairava Jayantî au temple de Paris 

A partir de 17h30, bhajans, kirtans et Âratî, suivis d’un enseignement sur cette fête et de la célébration d’une pûjâ par le Pandit Vishwanath Shastri.

DHARMA SANGH : 18 Rue des petites écuries 75010 Paris – 01 40 22 03 41
(Métro Château d’Eau ligne 4 ou Métro Strasbourg St-Denis Lignes 4 et 9).

Plus sur cette fête

DĪVALĪ – LAKSMĪ ET KᾹLĪ PŪJᾹ

PANDIT VISHWANATH SHASTRI et l’association DHARMA SANGH vous souhaitent en ce jeudi 4 novembre 2021 :

une belle et joyeuse fête de Dîvalî

la fête des lumières au cours de laquelle Mahâ Lakshmî Pûjâ est célébrée, en l’honneur de la déesse Lakshmî, l’épouse du Dieu Vishnu, déesse de la lumière, de la richesse, et de la prospérité.

C’est le 3ème des 5 jours de la fête de Lakshmi et il célèbre le grand retour du dieu Rama, une incarnation du dieu Vishnu, de son royaume  » Ayodhya  » après un exil de 14 ans. Ce jour est aussi celui de la naissance de la déesse Kâlî.

Plus sur la fête de Dîvalî…

Dusseharā – La victoire de Rāma

Pandit Vishwanath Shastri et l’Association Dharma Sangh

vous souhaitent, en ce dixième jour des Navarātrî, une heureuse et joyeuse fête de Dusseharā .

Célébrée lors de la quinzaine claire du mois indien āshvina (septembre-Octobre), Dusseharā signifie en sanskrit « enlever les dix défauts ». Cette fête commémore le jour de la victoire du dieu Rāma sur le démon à dix têtes Rāvana et l’anéantissement de son armée entière. C’est dans la grande épopée du Rāmāyana que la vie de Rāma, septième avatar du dieu Vishnu, grand souverain et époux de la déesse Sītā est contée. Cette fête, très populaire dans le Nord de l’Inde, est un rappel du cheminement spirituel de l’homme et de son combat pour vaincre les dix sens qui le maintiennent dans l’illusion de l’incarnation terrestre.

En ce jour, les adorateurs de Durgā et de Rāma visitent les temples, prient, font des offrandes, et récitent les textes du Rāmyāna relatifs à la victoire de ce grand dieu sur le démon Rāvana.

VASANT NAVARᾹTRĪ 2021

NAVARᾹTRĪ D’AUTOMNE
Les 9 jours dédiés à la déesse Durgā

DU JEUDI 7 OCTOBRE 2021 AU JEUDI 14 OCTOBRE 2021

VENDREDI 15 OCTOBRE : Fête de la victoire de Rama – Vijayadaśamī

Moment Favorable pour l’installation du pot :

JEUDI 7 OCTOBRE 2021 de 17h55 à 20h50

En cas d’impossibilité de le faire sur cette tranche-horaire,
posez alors votre pot entre 20h50 et 22h25

Plus sur la fête des Navaratrī

Information

Nous informons tous nos adhérents et sympathisants

que l’Association DHARMA SANGH et la Boutique des Editions Shastri

sont à nouveau ouverts au public

du Lundi au Dimanche de 10h30 à 20h30

~ boutique fermée le dimanche ~

 

 

Navaratrî d’Automne 2015

durga 18    DEBUT DES NAVARATRΠ : Mardi 13 octobre 2015

Mise en place du Pot- Kalasa  entre 18h et 19h45

                         Mercredi 21 octobre 2015 

dédié à la neuvième forme de la déesse DURG      la Déesse SIDDHI DATRI

FIN DES NAVARATRΠ Mercredi 21 octobre 2015

Muhurtâ pour célébrer Durgâ Pûjâ de clôture : 16h30 à 18h00

DURGÂ VISARJAN VIDDHI : Procédure pour clôturer les Navaratrî

  ~~~~~~~~

RAMA DASHAHARA

DASHAHARÂ :

Fête de la Victoire du dieu RÂMA : Jeudi 22 octobre 2015

SHIVA SHRAVANA

« SHIVA SHRAVANA »
MOIS CONSACRÉ
A LA VÉNÉRATION DU DIEU SHIVA

98

 DEBUT DE SHIVA-SADHANA :
LUNDI 27 JUILLET 2015

SHIVA PÛJÂ-ABHISHEKAM
TOUTE LA JOURNÉE

KIRTANS – BHAJANS – SHIVA PÛJÂ
A PARTIR DE 17H30


ENSEIGNEMENTS DU SHIVA PÛRANA
  par PANDIT VISHWANATH SHASTRI

ET PENDANT TOUS LE MOIS LES  :
 Lundi 3 août à partir de 18h00
Lundi 10 août à partir de 18h00
Lundi  17 août à partir de 18h00
Lundi  24 août à partir de 18h00

SHIVA PÛJÂ DE CLÔTURE
DU MOIS DE SHIVA SHRAVANA
 
SAMEDI 29 AOÛT 2015
à partir de 18h00


Fêtes d’Adhik Mâs

MERCREDI 17 JUIN 2015
Début de la vénération de Shiva  « SHIVA UPÂSAN »
à l’occasion d’ADHIK MÂS

SHIVA PÛJÂ-ABHISHEKAM
à partir de 18h00

célébrés par PANDIT VISHWANATH SHASTRI
KMBT_C224-20150606164401BHAJANS-KIRTHÂNS / ENSEIGNEMENTS DU SHIVA PÛRANA
dispensés par Pandit VISHWANATH SHASTRI 
ainsique que tous les « DIMANCHE ET LUNDI »
de l’ADHIK MÂS

Dimanche 21 juin       à partir de 15h00       et    Lundi  22 juin      à partir de 18h00
Dimanche 28 juin      à partir de 15h00      et    Lundi  29 juin      à partir de 18h00
Dimanche 5 juillet     à partir de 15h00     et   Lundi  6 juillet       à partir de 18h00
Dimanche 12 juillet   à partir de 15h00    et    Lundi 13 juillet     à partir de 18h00

 SHIVA PÛJÂ DE CLÔTURE de L’ADHIK MÂS
MERCREDI 15 JUILLET  à partir de 18h00


Durgâ Pûjâ

NAVARATRÎ DE PRINTEMPS

Début  : SAMEDI 21 MARS 2015
Mise en place du Pot- Kalasa  entre 8h05 et 9h30

9 durgas    Samedi 28 mars 2015 : jour 9 dédié à la neuvième forme de la déesse DURGÂ – SIDDHI DÂTRÎ

   Fin des Navaratrî      :  SAMEDI 28 MARS 2015

 

   RÂM NAVAMÎ : fête de la naissance de RÂMA

 

*******************************************************************************************************L'ASSOCIATION DHARMA SANGH

SHIVARATRI 2015

affiche de shiva 2015 2

à l’Association : 18 rue des Petites Ecuries – 75010 PARIS

 Vient de Paraître aux Editions SHASTRI :

shivaratri 1st coverMAHASHIVARATRI

« La grande Nuit de Shiva » – Pandit Vishwanath SHASTRI

   Guide pratique des observances liées à la fête de Mahâsivarâtrî, reconnue comme l’observance la plus puissante liée à la   

   vénération du dieu Shiva : Vrat-Kathâ – Récits – Pûjâ – Prières – Noms et Versets pour la vénération de Shiva.

 

Disponible à la boutique des Edtitions Shastri